Au fur et à mesure des traitements réalisés sur les eaux usées au sein de la station d’épuration, quatre sous-produits vont être générés. Les refus de grilles (dégrillage), les graisses (dégraissage) et les sables (dessablage) sont récupérés lors du traitement primaire tandis que les boues sont le résultat des traitements primaire (décantation), secondaire (biologie) et tertiaire (précipitation).

Les refus de grille 

Issus du traitement mécanique de dégrillage, les refus de grilles sont les déchets les plus grossiers qui sont récupérés en station d’épuration. On y retrouve principalement des lingettes, des papiers, des feuilles et brindilles, des canettes, etc. Etant d’origine fort hétérogène, ils sont éliminés vers une incinération d’ordures ménagères.

Les graisses

Récupérées au niveau du traitement physique de dégraissage (séparation liquide/solide par flottation), les graisses sont centralisées en fosse de stockage avant d’être dirigées vers les centres HGF (Huiles-Graisses-Flottants) des stations d’épuration d’Engis ou de Liège-Oupeye pour y subir un traitement de saponification.

Les sables 

Les sables sont issus du traitement physique de dessablage (séparation liquide/solide par décantation), ils représentent des déchets de faible dimension compris entre 200 microns et 2 mm. Leur composition moyenne est de 10 à 20 % de matière organique et de 80 à 90 % de matière minérale. Après stockage en conteneurs spécifiques, ces sables sont dirigés vers le centre de réception des PCRA (Produits de Curage des Réseaux d'Assainissement) de la station de Liège-Oupeye en vue d'y subir un lavage poussé pour obtenir une teneur résiduelle en matière organique inférieure à 3%.

Les boues d’épuration

Représentant le sous-produit principal d’une station d’épuration, les boues d’épuration sont issues des traitements primaire, biologique et chimique réalisés au sein de l’ouvrage d’assainissement. Récupérées aux niveaux des décanteurs de la station d’épuration, elles sont déshydratées par voie naturelle (lits de séchages) ou par voie mécanique (filtre-bande, filtre-presse ou centrifugeuse).

Du point de vue de leur traitement, plusieurs filières de valorisation sont possibles.

L’AIDE utilise actuellement 3 débouchés distincts qui sont :

  • la valorisation agricole : possible si les boues répondent à des caractéristiques agronomiques et chimiques bien spécifiques. Toutes les boues valorisables en agriculture sont, avant épandage, traitées à la chaux vive magnésienne au niveau du centre de postchaulage de Lantin ou directement sur les lieux de production (STEP Membach, Grosses-Battes et Herve). 20% des boues produites par l’AIDE suivent cette filière.
  • la valorisation thermique : en incinérateur d’ordures ménagères ou en centrale électrique. 60% des boues produites par l’AIDE suivent cette filière.
  • la valorisation matière : en cimenterie. 

Bon an mal an, les boues produites par l’AIDE partent à raison de 20% en valorisation agricole, 60 % en valorisation thermique et 20 % en valorisation matière.


Demergement
Niveau de la Meuse à Seraing : 59,98 m
Niveau de l'Ourthe à Angleur : 59,81 m

Actualités

Conseil d’administration ouvert au public

Madame, Monsieur, En vertu de l’article L1532-1 §2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, l’AIDE vous informe que le Conseil d’administration ouvert au public se tiendra le lundi 7...

Lire la suite...

L’AIDE recrute !

L'AIDE  recrute, sous statut intérimaire, des ouvriers électriciens / mécaniciens/ électromécaniciens. La durée de la mission est de 6 mois reconductible. A l'issue de la mission, il est prévu des...

Lire la suite...

Déclaration environnementale 2018

La déclaration environnementale 2018 de l'AIDE reprend les données 2017 de l'exploitation de ses stations d'épuration et du centre de chaulage de Lantin. Elle s'nscrit dans le cadre de...

Lire la suite...

Un nouveau conseil d'administration pour l'AIDE

Ce 19 juin 2018, à la station d’épuration de Liège-Oupeye,  l’assemblée générale ordinaire a approuvé le rapport et les comptes annuels 2017 de l’association. Réunis en assemblée générale...

Lire la suite...

Mise en service de la station d'épuration de Neuville

Ce 18 juin 2018, la station d’épuration de Neuville a été mise en service. Cette station d’épuration a une capacité nominale de 5.600 EH et est du type boues activées à faible charge. Le chantier...

Lire la suite...



Nous joindre par téléphone
Siège social : 04 234 96 96
Urgence, 24h/24 : 04 337 19 24 ou 04 337 45 30
AIDE
Rue de la Digue, 25
B-4420 Saint-Nicolas Belgique



© 2019 par l'AIDE. Tous droits réservés. Un site web conçu et hébergé par srtt.be